TROUBLES DE LA FONCTION SEXUELLE CHEZ LA FEMME

TROUBLES DE LA FONCTION SEXUELLE

Il s’agit principalement de douleurs pelviennes qui entrainent une dyspareunie (douleurs pendant les rapports sexuels).
Ces douleurs peuvent être profondes et/ou superficielles.
Elles sont souvent méconnues et mal interprétées.
Les causes sont multifactorielles d’où la nécessité d’une prise en charge avec un travail en réseau avec différents consultants (gynécologue, physiothérapeute, ostéopathe, psychologue, psychiatre, dermatologue, urologue etc.).


ON PEUT METTRE EN ÉVIDENCE DIFFÉRENTES PATHOLOGIES :


LA VULVODYNIE

II s’agit principalement d’un inconfort de la vulve qui se manifeste par des brûlures constantes ou occasionnelles de la région vulvaire, souvent en l'absence de signes cliniques


LA VESTIBULODYNIE OU VESTIBULITE

Il s’agit de douleurs au toucher du vestibule (entrée du vagin) ou à l’essai de la pénétration.
On constate souvent des rougeurs et/ou des fissures de degrés variables.


VAGINISME

Le vaginisme est une contraction musculaire prolongée ou récurrente des muscles du plancher pelvien qui entourent l'ouverture du vagin. Cette action réflexe, involontaire et incontrôlable empêche de façon persistante toute pénétration vaginale désirée, même par un doigt ou un tampon hygiénique, quand le vaginisme est total. Il peut être également partiel ou situationnel lorsque la contraction ne se produit que dans certaines tentatives de pénétration (pénétration du pénis notamment).


SYNDROME PUDENDAL

La névralgie pudendale est une affection neurologique touchant un nerf qui se trouve dans la région profonde du bassin. 
Cette névralgie peut à tort être confondue avec des troubles gynécologiques ou urologiques. Elle provoque des douleurs parfois insupportables (notamment en position assise prolongée) dans différentes régions du bassin.


MOYENS THÉRAPEUTIQUES À NOTRE DISPOSITION (à évaluer en fonction du bilan initial).

  • Exercices et apprentissage de techniques de relaxation périnéale et diaphragmatique.
  • Techniques de mobilisations douces du bassin, des hanches et du dos.
  • Détente de la région abdominale.
  • Apprentissage d’exercices d’assouplissements musculaires (hanches, bassin, dos, périnée, etc.).
  • Massages de désensibilisation de la région vestibulaire (entrée du vagin).
  • Proprioception de la contraction et du relâchement de la musculature du périnée.
  • Adaptation progressive de la détente musculaire du périnée (si nécessaire à l’aide de dilatateurs).